GenerationGinette

La transition d'une fille des années 90's
Astuces zéro déchet dans la cuisine

Astuces zéro déchet dans la cuisine

Salut Salut,

Aujourd’hui, je vous parle des changements que j’ai effectué dans ma cuisine pour limiter mes déchets.

Ma cuisine est encore loin d’être parfaite mais j’ai avancé petit à petit. Toujours dans l’optique de ne pas changer les habitudes trop rapidement pour laisser tomber aussi vite.

 

Comment procéder?

J’ai fait le point sur ce que je possédais dans ma cuisine. Qu’est-ce que j’utilise au quotidien, qu’est-ce qui produit des déchets et surtout non recyclables?

  • L’essuie-tout

Pour tous les liquides renversés ou nettoyage des surfaces, même en mouchoirs de dépannage ou de serviettes de table. J’en achetais assez régulièrement…

  • Les pailles en plastiques pour les smoothies

Bon ben comment dire, c’est un objet inutile parce qu’on peut boire sans paille… Mais qui reste un plaisir pour boire les smoothies maison.

  • Les éponges

Les éponges pour faire la vaisselle, le truc qui devient cracra sur le bord de l’évier (je faisais quand même l’effort de la désinfecter au micro-onde le weekend). Cette éponge hyper polluante pour l’environnement. En effet, elle est dérivée du pétrole, traitée chimiquement et la colle qui résiste aux nombreux lavages… Evidemment, elle n’est pas biodégradable.

  • Le liquide vaisselle

Produit du quotidien que l’on achète sans vraiment se poser de question, dans son contenant en plastique. Sans surprise, après quelques lectures sur Internet, on apprend que le liquide vaisselle conventionnel est polluant pour l’eau, irritant pour la peau et bien sûr beaucoup de greenwhashing (« liquide vaisselle au bicarbonate », « au savon de Marseille »,… alors qu’il y en a en infime quantité…).

  • Les bouteilles d’eau en plastiques

Pour le coup, je vous réfère à mon article sur le sujet!

  • Le papier sulfurisé, le papier aluminium et le film plastique

Pour cuisiner au four, mettre dans les plats pour éviter que ça colle et recouvrir nos restes de repas pour mettre au réfrigérateur ou encore pour envelopper nos sandwichs. Autant, de papiers à usage unique que l’on jette directement à la poubelle après usage.

Par quoi je remplace?

Après constat de ces quelques produits de la cuisine, il fallait donc trouver une solution pour générer moins de déchets:

  • L’essuie-tout remplacé par du tissus

Et oui, pour trouver plus durable, le tissus est parfait. J’ai donc récupéré des t-shirts et les ai découpés un peu au pif pour faire des lingettes réutilisables. Elles absorbent très bien les liquides et pour nettoyer les surfaces je les trempe légèrement dans du vinaigre blanc.

J’ai également confectionné des serviettes de table en tissus, c’est quand même beaucoup plus élégant à utiliser!

Enfin, les mouchoirs en tissus! Je sais que pour certains c’est difficile de passer le cap à cause de l’entretien mais, en fait, ce n’est pas plus sale qu’un autre vêtement. J’ai suffisamment de mouchoirs pour n’avoir qu’une utilisation unique et hop directement dans le bac à linge. Je les lave à 30 degrés si c’est hors périodes de rhume. Un petit coup de fer à repasser pour être sûr et les défroisser (c’est plus joli). Pendant les périodes de rhume, lavage à 60 degrés avec les draps, adoucissant au vinaigre blanc et fer à repasser (je pense que tout ça n’est pas nécessaire mais je suis un peu psycho des microbes quand même 🙂 ).

  • Les pailles en plastique remplacées par des pailles métalliques

On peut tout simplement ne pas acheter de pailles, le meilleur des déchets est celui qu’on ne produit pas! Mais c’est quand même un petit plaisir de boire à la paille et j’ai eu la chance de recevoir des pailles réutilisables en inox à Noël! Trop contente!

Il en existe avec différents diamètres.

Vous avez aussi la version en bambou mais (à moins que je ne me trompe, si vous avez plus d’infos n’hésitez pas en commentaire) ça vient d’Asie en générale et donc niveau bilan carbone c’est moyen.

Si ça vous intéresse la marque française GaspaJOE en vend!

  • Les éponges remplacées par des tawashis

Les tawashis sont des éponges ou lavettes en tissus réutilisé venues du Japon. Vous trouverez pleins de tutos sur Internet, Youtube. Vous réutilisez vos t-shirts, collants, leggings… Tricotez-les pour les plus téméraires!

Beaucoup de tutos parlent d’une planche de bois et de clous mais vous trouverez d’autres plus accessibles avec des pinces à linge et une boite…

Personnellement, je ne me suis pas embêtée. J’ai récupéré deux manches d’un pull en laine qui gratte un peu, j’ai plié la manche sur elle-même et cousu les bords pour que ça ne s’effiloche pas. Ainsi, j’en ai deux pour alterner pendant que l’une est au lavage.

Au début, ça fait un peu bizarre de laver sa vaisselle avec parce qu’on n’a pas l’habitude mais finalement on s’y fait vite.

J’ai un grattoir en plastique. Il est encore très bien alors aucune raison de le jeter.

Mais sachez vous en trouverez (en magasin bio notamment), des grattoirs avec manche en bois et tête remplaçable pour limiter les déchets. A savoir si les têtes sont compostables? Si vous avez une expérience dessus je prends!

  • Le liquide vaisselle maison

Bon là, le but était d’arrêter d’acheter du liquide vaisselle dans le contenant en plastique. Je n’ai pas la chance d’en avoir en vrac dans mon magasin bio mais je sais que ça existe!

Personnellement, j’aurai tout simplement utilisé un cube de savon Marseille mais ça changeait trop les habitudes de Monsieur (« c’est pas pratique », « ça mousse pas »… vous voyez mes yeux qui se lèvent au ciel ^^). Je rappelle que la mousse n’est pas synonyme de propre (argument marketing!). UPDATE: c’est bon, on a passé le cap, on utilise plus que le bloc de savon de Marseille ouiiiii!

Du coup, j’ai gardé des contenants de liquide vaisselle et de shampoing pour leurs bouchons pratiques et je fabrique moi-même mon liquide vaisselle. Ainsi, c’est mieux pour Monsieur et plus naturel et biodégradable (donc geste pour l’environnement!).

Le DIY sur le liquide vaisselle.

  • Le papier sulfurisé, le papier aluminium et le film plastique remplacés par du Silpat et des beeswraps

J’ai arrêté d’acheter tous ces produits et j’ai investi dans du Silpat! Il s’agit d’une toile de cuisson en silicone.  Mais siii vous savez quand vous regardez les émissions de cuisine ou de pâtisseries, ils l’ont tous!

Aussi bien pour le chaud et le froid, c’est très pratique!

J’ai trouvé le mien chez Gifi mais il parait que le must c’est celui de Guy Demarle, j’avais pas les moyens d’y mettre le prix… Faut zieuter les promos!

Sinon, pour les moules et bien à l’ancienne, je beurre ou huile pour éviter que ça n’accroche et c’est impeccable!

Enfin pour le film plastique, j’ai tout simplement fabriqué des beeswraps. Il s’agit de morceaux de tissus enduits de cire d’abeille (le DIY ici). Vous pouvez les acheter et pour les vegans il en existe au soja il me semble.

Les beeswraps s’utilisent facilement, vous chauffez un peu dans vos mains pour ramollir la cire et vous l’appliquez sur votre contenant et directe au réfrigérateur.

 

Voilà! J’espère que cet article vous sera utile. Des objets et des gestes simples pour diminuer les déchets de sa cuisine. Il y a encore des efforts à faire mais il s’agit surtout de nos courses sinon on est plutôt pas mal!

Et vous, quels gestes vous faites pour diminuer vos déchets?

 

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.