Faire ses courses en vrac

Faire ses courses en vrac

Salut, Salut,

Une des choses les plus difficiles à changer, faire les courses en vrac. Faire ses courses presque zéro déchet!

On est trèèès loin de la perfection dans ce domaine d’ailleurs… mais on va finir par y arriver! Ou pas! Mais on essaie!

Le suremballage

On connait les sacs de courses à ramener depuis la « disparition » des sachets en plastique des supermarchés. Mais ça ne suffit pas. Le problème reste le suremballage des produits que l’on y trouve.
Entre les paquets de gâteaux emballés individuellement, les légumes et fruits bio emballés dans du plastique, les aliments à la coupe (viande, fromage…) emballés dans un papier puis dans un sachet…
Tout ça pour finir directement à la poubelle une fois que l’on arrive à la maison… Car il faut bien dire que ça prend trop de place dans les placard et frigo, c’est inutile. La plupart des plastiques ne va même pas dans la poubelle de recyclage.

Quel gâchis…En plus, on les paie ces emballages inutiles parce que c’est du marketing, de la publicité pour faire passer les slogans, le greenwashing, les demi-promesses ou les non-dits sur tel ou tel produit. Faut bien les faire payer ces jolis emballages qui attirent l’œil!

Alors au début, on s’est dit: bon on va essayer de prendre les produits avec le moins d’emballage voire recyclables (carton, verre) genre le jus de fruit du matin dans les bouteilles en verre ou en carton, les pâtes/riz/semoule…. dans les boîtes en carton etc…

Certes notre poubelle classique était un peu moins remplie mais par contre notre poubelle « jaune » avait doublée de volume… Ce n’était pas la solution.

Le recyclable n’est pas une solution à long terme, je vous invite à lire cet article pour avoir l’explication! Le meilleur des déchets est celui que tu ne produis pas!

 

Les courses en vrac

En cherchant un peu, j’ai lu que les gens commençait à parler de faire leurs courses en vrac. Au début, ce n’était pas très démocratisé et il y avait peu de choix.

Aujourd’hui, les magasins bio sont bien équipés en aliments en vrac (pâte, riz, semoule, sucre, sel, gâteaux, épices, farines, céréales, fruits séchés…). Certains chanceux ont même des magasins dédiés au vrac. Je pense notamment à la franchise « Day by Day » plutôt dans de grandes villes. Mais renseignez-vous bien car des magasins « indépendants » commencent à ouvrir dans des petites villes! On y trouve même des liquides (huiles, jus, vin, lessive…).

Comment ça fonctionne?

C’est simple, vous venez avec vos sacs papiers ou en tissus ou avec vos bocaux (que vous faites peser au préalable). Vous vous servez directement les quantités que vous souhaitez. A la caisse, les sacs seront pesés pour avoir le prix comme quand vous prenez les fruits et légumes au supermarché.

J’ai investi et récupéré des bocaux pour transvaser pâtes, farine, lentilles, amandes et autres aliments une fois arrivée à la maison afin de pouvoir réutiliser directement mes sacs à vrac.

Ces sacs, je les ai fabriqué moi-même dans des tissus de récupération (vieux draps principalement) mais maintenant on en trouve partout sur internet et même dans les magasins bio.

Nous allons encore dans les supermarchés traditionnels et on a encore pleins de déchets mais on fait des efforts. On ne prend plus les sacs proposés au rayon fruits et légumes, on ramène nos sacs en tissus. Il suffit de les mettre à la machine en cas de tâches.

Au début, on n’est pas très à l’aise, on se dit que les gens vont nous regarder bizarrement mais en fait pas spécialement. A force, ça devient une habitude pour nous et pour les autres!

On n’a pas encore réussi à essayer de ramener nos bocaux pour demander à mettre la viande ou le fromage directement dedans… Je pense que ça passerait mieux au marché avec les producteurs locaux plutôt qu’au supermarché avec leurs normes…

Quand je vais à la boulangerie, j’apporte avec moi un sac à pain. Je demande gentiment à mettre la baguette directement dedans et je refuse la serviette en papier pour le croissant ou autre pâtisserie.

Parce que oui, j’ai appris à refuser les déchets superflus!

Cuisiner plus

On cuisine beaucoup plus sans que cela nous prenne plus de temps qu’avant. Comme on évite d’acheter des plats préparés sur-emballés, on achète plus de produits bruts. On ne fait pas des plats très élaborés mais on s’est rendu compte qu’on mangeait mieux et plus de légumes qu’avant! Surtout, on sait ce qu’on a mis dans notre plat (pas de conservateurs, pas de colorant artificiel, de nitrite de sodium…)!

On achète moins de gâteaux, on les cuisine.

Je vous entends déjà dire: « Je n’ai pas le temps ni l’envie le soir d’y passer 2h »! Moi non plus! Je travaille toute la semaine et le soir je suis claquée.

Je me suis organisée! Déjà, je prépare mes menus de la semaine à l’avance (il y a pleins de sites en ligne qui propose des semaines de menus). Je cuisine une partie le weekend pour ne plus qu’à avoir genre la viande à cuire et à assembler puis réchauffer le soir! Pas besoin d’être un cordon bleu, pour faire une omelette aux champignons, de la purée, une soupe, des tartes, un gâteau au chocolat, des pâtes au jambon…

Pour les plus chanceux qui ont des robots c’est encore plus facile!

Ne pas se prendre la tête

On est loin d’être parfait sur le sujet. Des fois, on a la flemme et on commande au drive et alors c’est la catastrophe dans la poubelle… On craque et on achète des sucreries emballés individuellement dans du plastique, on oublie de refuser le sachet à la boulangerie. On n’a pas envie de faire 2 magasins pour faire toutes les courses…

L’essentiel est de faire l’effort même si c’est seulement sur 1 ou 2 aliments (les féculents et les céréales c’est le plus facile!) c’est toujours ça en moins! Et c’est en commençant par quelques ingrédients qu’on prend l’habitude, puis on se dit qu’on peut continuer avec un autre puis un autre…

Autre produit facile pour diminuer ces déchets, je vous invite à lire l’article sur l’eau!

Ah j’ai oublié de préciser que le vrac ne coûte pas plus cher qu’un produit emballé en supermarché, parfois c’est même moins cher! Et oui, on ne paie pas l’emballage et la pub! 😉

 

Alors prêt à vous y mettre? Vous avez des appréhensions? Des anecdotes? N’hésitez pas à partager en commentaires!

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.